clap

Comité de Liaison et d'Action pour la Photographie

Mouvement #PAYETAPHOTO

À l’initiative de ce mouvement, on retrouve les cinq agences et collectifs d’auteur.e.s-photographes aujourd’hui fondateurs du CLAP. C’est pour faire réagir nos politiques sur le risque de disparition de nos métiers qu’une tribune dans Libération a été publiée le 2 juillet 2018. Dénonçant la généralité de la gratuité par les lieux et événements exposant de la photographie, cette tribune a été publiée le jour de l’ouverture de l’édition 2018 du festival des Rencontres internationales de la photographie d’Arles. La tribune signale par ailleurs le non-respect des délais légaux de paiement et la réduction constante des budgets alloués aux commandes photographiques par les groupes de presse.

Pour accompagner cette tribune et montrer que le mouvement est largement soutenu, nous avions lancé une pétition toujours accessible en ligne.

Lors de la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles où de nombreux professionnels du secteur, nationaux et internationaux, se retrouvent au même endroit, autour d’une même passion : la photographie. Or, c’est aussi ces mêmes professionnels (directeurs de musées, iconographes, acheteurs d’art, etc) qui font travailler les photographes et qui sont les plus à mêmes de veiller à ce qu’ils soient payer à leur juste valeur pour que leur métier ne disparaisse pas. Naturellement, les festivaliers se sont pris en photo avec les affiches collées à travers la ville et ont partagé leur soutien avec le #payetaphoto sur les réseaux sociaux.

 

 

La tribune Télécharger

Lire la tribune #payetaphoto publiée dans Libération le 2 juillet 2018

La pétition Télécharger

Continuez de soutenir le mouvement en signant la pétition #payetaphoto

Photos

La tribune Télécharger

Lire la tribune #payetaphoto publiée dans Libération le 2 juillet 2018

La pétition Télécharger

Continuez de soutenir le mouvement en signant la pétition #payetaphoto